Gedit: éditeur de texte

logo_article


+ Mots clés pour ce billet :

geditlogoAvant de le découvrir, il ne vous manque pas. Une fois que vous l’avez pratiqué, vous ne pouvez plus vous en séparer. C’est un peu le principe de ce Gedit, un éditeur de texte construit à partir de la bibliothèque Gtk et initialement développé pour le projet Gnome. Cela dit, vous pourrez l’utiliser dans la plupart des environnements. Un éditeur de textes d’une efficacité redoutable.

 

1. Gedit: présentation

Gedit est donc l’éditeur de texte du projet Gnome. Il a été développé avec Gtk. Le site officiel est disponible en cliquant ici.

Bien entendu, il s’agit d’un programme sous licence GNU GPL, c’est à dire un logiciel libre. Son interface est vraiment minimaliste et sobre:

geditinterface

L'interface par défaut de Gedit

Si Gedit a été conçu pour Gnome, il est disponible pour la plupart des systèmes. A titre d’exemple, cet article aura été conçu sous Debian Squeeze bureau KDE et Gedit. L’équivalent KDE appelé « Kwrite » est intéressant mais … après c’est à chacun de se définir et c’est d’ailleurs tout l’intérêt de Linux que de proposer de multiples choix.

 

2. Gedit: accès

Pour accéder à Gedit, rien de plus simple: tapez « gedit » dans une console pour ouvrir un fichier vide:

rv@rvdeb:~/Documents$ gedit

Pour ouvrir un document particulier, par exemple ici, un script shell:

rv@rvdeb:~/Documents/linuxcore/shellex$ gedit shellex1.sh

ou

rv@rvdeb:~/Documents$ gedit linuxcore/shellex/shellex1.sh

Pour un accès hors console, cela dépendra de votre distribution & environnement. A titre indicatif, sous Debian Squeeze & Kde, vous accèderez à Gedit par le menu « Debian – Applications – Editeurs ».

 

3. Gedit: utilisation

Gedit est vraiment très pratique. Une de ses fonctionnalités les plus appréciables est de pouvoir créer, à partir de la console, un fichier et lui donner un nom automatiquement:

rv@rvdeb:~/Documents/linuxcore/gedit$ ls
 
rv@rvdeb:~/Documents/linuxcore/gedit$ gedit fichier.txt
rv@rvdeb:~/Documents/linuxcore/gedit$ ls
fichier.txt
rv@rvdeb:~/Documents/linuxcore/gedit$ 

Nous passerons sur l’outil de recherche qui vous permettra de rechercher l’occurence d’un mot, d’un symbole, d’une expression, même de la remplacer et de vous rendre à une ligne définie. De même, vous pouvez annuler les actions ou refaire ces actions grâce aux flèches avant / arrière …

Un des points intéressant de gedit est qu’il permet de définir l’affichage en fonction du type de fichier utilisé. Ainsi, dans un fichier texte classique (mode par défaut), aucune coloration syntaxique n’est utilisé. Ainsi, la balise d’ouverture ou de fermeture du php apparaîtra noire en mode « texte ». Si je choisis la coloration correspondant à du PHP dans le menu « Affichage », le même texte devient rouge afin de montrer qu’il s’agit des balises PHP:

geditcoloration

La coloration syntaxique avec Gedit

Vous avez aussi la possibilité de configurer Gedit dans le menu « Edition – Préférences ». Ainsi, Gedit enregistre par défaut, en fichier caché, une copie de sauvegarde d’un document. Cette création est réalisée au moment de la sauvegarde et permet par exemple de récupérer une ancienne version d’un document.

rv@rvdeb:~/Documents/linuxcore/gedit$ ls -a
.   Fichier texte   
..  Fichier texte~ 

Cette option peut être désactivée dans le menu Préférences en décochant l’option de sauvegarde:

geditsauv

Désactiver la copie de sauvegarde

Vous aurez remarqué dans cette fenêtre de configuration qu’il est possible d’ajouter des greffons, c’est à dire des programmes qui vont ajouter une fonctionnalité. Essayez les, vous pourrez par exemple définir des zones pour vos favoris … Vous pourrez aussi afficher les numéros de ligne ce qui n’est pas négligeable pour de longs fichiers.

Gedit propose aussi l’utilisation d’onglets. L’ouverture d’un nouveau document (après l’ouverture d’un précédent) s’affiche dans un onglet, ce qui se révèle très pratique lorsque peu de documents sont ouverts:

geditonglets

Les onglets avec Gedit

Un onglet peut devenir une fenêtre indépendante, il suffit de cliquer sans lâcher sur l’onglet et de le glisser vers l’extérieur de la fenêtre. Une nouvelle fenêtre est alors crée. Il est aussi possible de créer des groupes d’onglets afin de regrouper les fichiers « allant » ensemble par le menu « Documents – Nouveau Groupe d’onglets » ou « Ctrl+Alt+N »:

geditonglets1

Les groupes d'onglets

Bien entendu, nous n’avons pas fait le tour de toutes les possibilités de Gedit mais nous ne pouvons que vous inciter à l’essayer si vous ne l’utilisez pas déjà …

 



progamat

Webmaster du site ... Je suis enseignant dans le primaire en Meuse, Titulaire Mobile pour être précis et je suis passionné par Linux depuis plus de 10 ans.